Quels types de peinture pour le marquage au sol ?

122
Partager :

Lorsque vous réalisez un projet de marquage au sol, il est important de connaître les avantages et les inconvénients de chaque type de peinture. Vous devez également vous assurer que vous utilisez le matériau le mieux adapté à vos besoins. Nous examinons ici les différents types de peintures de marquage de lignes et leur utilisation :

Peinture routière à base d’eau

Il s’agit d’un type de peinture routière brillante et très visible qui présente des propriétés antidérapantes et à profil bas. Ces caractéristiques rendent ce type de peinture idéal pour les parkings et autres zones à faible trafic, comme les pistes d’aéroport et les circuits de course, où aucun débris d’objet étranger ne doit se trouver sur la surface. Des billes de verre peuvent être ajoutées à cette peinture pour en augmenter la réflectivité.

A lire en complément : Bâtir une terrasse en bois autour d’une piscine, comment s’y prendre?

Un autre avantage de la peinture routière à l’eau est qu’elle a une empreinte environnementale plus faible, ce qui signifie qu’elle est plus écologique que les autres types de peinture routière. Elle est également disponible dans une large gamme de couleurs, ce qui facilite grandement la personnalisation. Trouvez votre peinture ici : https://www.seton.fr/equipement-exterieur-amenagement-parking/marquage-sol-peinture-pochoirs-clous/peinture-permanente-tracage-sol-exterieur-interieur.

Peinture routière à l’acétone

Certains projets de peinture sur le sol sont soumis à des réglementations strictes en matière de COV (composés organiques volatils) que chaque entrepreneur doit respecter. Pour se conformer à ces réglementations, on peut utiliser de la peinture routière à l’acétone, dont la teneur en COV est extrêmement faible.

A voir aussi : 4 travaux pour dormir au chaud

Ce type de peinture routière est extrêmement durable et très adhérente à divers substrats. Elle s’utilise de préférence sur les surfaces en asphalte durci et est idéale pour le marquage des routes, des aéroports, des parkings et d’autres zones à fort trafic. Des billes de verre peuvent également être ajoutées à la peinture routière à l’acétone pour améliorer la visibilité.

Peinture routière au latex

La peinture routière au latex est connue pour ses qualités de séchage rapide. Lorsqu’elle est chauffée, elle peut sécher en 1 à 2 minutes après son application.

L’inconvénient de ce type de peinture routière est sa durabilité. La plupart du temps, les marquages routiers au latex ne durent qu’un an ou deux.

Toutefois, cela ne signifie pas que la peinture routière au latex n’est pas utile. Elle est parfaite pour les projets qui nécessitent une peinture à séchage rapide. De plus, des billes de verre peuvent être ajoutées à la peinture pour la rendre rétro-réfléchissante.

Peinture routière thermoplastique

Enfin, la peinture thermoplastique est le type de peinture le plus apprécié en raison de sa durabilité et de son pouvoir réfléchissant. Ses qualités de résistance en font un produit idéal pour les routes nouvellement pavées qui connaissent un trafic élevé et se trouvent dans un endroit soumis à des conditions climatiques difficiles.

Ce type de peinture routière se présente sous la forme d’un solide. Lorsqu’elle est chauffée, elle se transforme en liquide puis redevient solide en refroidissant. Bien que la peinture thermoplastique prenne plus de temps à poser, elle vaut la peine d’être investie, car elle résiste à l’épreuve du temps.

Considérations clés pour le choix de la peinture de marquage sur le sol

Lors du choix d’une peinture pour un projet de marquage routier, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte, tels que :

  • Les réglementations nationales. Comme mentionné ci-dessus, les réglementations entourant le marquage au sol peuvent varier d’un pays à l’autre. L’un des facteurs concernés par les exigences et les restrictions est la teneur en COV de la peinture de marquage au sol.
  • Les directives relatives aux marquages au sol peuvent également différer en fonction de l’endroit où les marquages seront placés (par exemple, route, parking ou piste d’aéroport). Par exemple, les zones à fort trafic (par exemple, les parkings) nécessitent des peintures qui font preuve d’une grande durabilité et longévité, tandis que les zones qui nécessitent une grande visibilité (par exemple, les pistes d’aéroport) nécessitent des peintures à forte réflectivité.
  • Conditions environnementales. Les conditions auxquelles les marquages au sol seront soumis influent sur leur durée de vie. Par exemple, les peintures à l’eau ne conviennent généralement pas aux environnements à forte teneur en humidité, tandis que les peintures à pigments de haute qualité sont idéales pour les environnements à forte concentration de rayons UV.

Partager :