Énergies renouvelables : Les changements majeurs concernant MaPrimeRénov’ en 2024

166
Partager :
panneaux solaires

Lancée en 2020, MaPrimeRénov’ est une aide financière mise en place par le gouvernement français pour soutenir les travaux de rénovation énergétique des logements. Elle vise à encourager les propriétaires occupants, les bailleurs et les syndicats de copropriété à prendre les mesures nécessaires pour améliorer la performance énergétique des habitations.

MaPrimeRénov’ a toujours concerné différentes initiatives écologiques telles que l’installation de panneaux solaires photovoltaïques, l’isolation, le changement de système de chauffage, etc. Mais il s’avère qu’une réforme concernant MaPrimeRénov’ prendra effet à partir de janvier 2024. Les critères d’éligibilité vont notamment se durcir. Explications !

A lire en complément : Étapes pour ajuster vos fenêtres en PVC avant l'arrivée de l'hiver

L’objectif de la réforme de MaPrimeRénov’

L’incitation à l’utilisation des énergies renouvelables comme l’énergie solaire se poursuit ! En ce qui concerne MaPrimeRénov’, jusque-là facilement accessible pour la majorité des ménages français, quelques changements auront lieu pour obtenir de meilleurs résultats. La réforme a récemment été confirmée par le ministère de la Transition écologique et le Conseil national de la refondation Logement. Outre le renforcement des critères d’éligibilité, certains types de travaux seront exclus et les montants des aides seront redéfinis.

Pour plus de précision, l’objectif est d’atteindre 200 000 rénovations énergétiques globales en 2024, contre 90 000 en 2023. Pour ce faire, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) a décidé d’axer ce dispositif sur les éléments essentiels, dont l’efficacité et la performance :

A découvrir également : Pourquoi est-il important d’avoir des volets battants chez soi ?

  • MaPrimeRénov’ Efficacité s’appliquera uniquement aux travaux monogestes comme le remplacement d’une chaudière, la pose de chauffe-eaux solaireset l’installation de pompes à chaleur air/air.
  • MaPrimeRénov’ Performance concernera les travaux de rénovation d’envergure visant à améliorer la performance thermique des habitats.

L’introduction de MaPrimeRénov’ Décarbonation

Cette nouvelle version qui sera introduite dès le 1er janvier 2024 se concentrera sur les énergies renouvelables. Elle concernera principalement l’installation de systèmes de chauffage à énergie inépuisable, dont les pompes à chaleur. L’aide s’élèvera à 1 000 € pour une PAC air/eau et à 2 000 € pour une géothermique. Avec MaPrimeRénov’ Décarbonation, l’État français souhaite réduire au maximum la présence des chaudières à combustibles fossiles dans les logements.

L’ajustement des plafonds de revenus

L’ANAH fixera officiellement le plafond de revenus à 35 000 € pour un couple et à 63 235 € pour un foyer de 4 personnes. La région Île-de-France fera exception avec un plafond de revenus plus important de 82 839 €. Pour les ménages aux revenus modestes, le taux de prise en charge des travaux de rénovation énergétique pourra aller jusqu’à 90%, avec un plafond MaPrimeRénov’ établi à 70 000 €, contre 35 000 € en 2023. Quoi qu’il en soit, les grands gagnants de cette réforme seront les foyers qui entreprendront des rénovations globales. D’ailleurs, les travaux d’isolation seuls ne suffiront plus pour bénéficier de cette prime en 2024.

La possibilité de se faire accompagner pour un professionnel

Tous les foyers bénéficiant de MaPrimeRénov’ Performance auront l’opportunité de se faire accompagner pour un Accompagnateur Rénov’ certifié et attitré. Il s’agit d’un interlocuteur tiers de confiance qui suivra les ménages de bout en bout dans tout leur parcours de travaux de rénovation écologique. Il leur fournira un appui technique, administratif, financier et social précieux.

Partager :