Sécurité : de plus en plus de copropriétés se tournent vers les interphones sans fil

1703
Partager :

Pour sécuriser l’entrée d’un immeuble, le digicode n’est pas très efficace. Facile à récupérer, le code ne sélectionne pas vraiment ceux qui entrent dans le bâtiment. L’interphone en revanche permet à chaque habitant de sélectionner précisément qui peut entrer dans l’immeuble. Néanmoins, son installation nécessite d’importants travaux. En tout cas, elle en nécessitait avant l’arrivée des interphones sans fil.

Une installation simplifiée grâce à l’interphone sans fil

L’interphone sans fil a répondu aux problèmes que posaient les interphones classiques. Alors qu’il fallait tirer des fils entre l’entrée de l’immeuble et chaque appartement, il est désormais possible d’installer un interphone n’importe où. Il suffit d’une simple alimentation électrique pour le faire fonctionner. Il est donc possible de récupérer celle d’une sonnette ou d’un digicode.

A lire également : Pourquoi faire le choix d'une maison à toit plat ?

L’interphone sans fil peut ensuite utiliser le WiFi ou la 4G (et bientôt la 5G) selon les modèles. Cela lui permet de communiquer avec les boîtiers présents dans les appartements sans avoir besoin de fils. Si vous cherchez un interphone ici, vous trouverez par exemple des modèles adaptés pour les immeubles, mais aussi pour les maisons personnelles.

Comment utiliser un interphone sans fil ?

L’utilisation d’un interphone sans fil peut différer d’un modèle à l’autre. Parfois, il est même possible de l’utiliser de différentes manières. Dans tous les cas, une pression du doigt sur un des boutons du boîtier au rez-de-chaussée va envoyer un signal. Dans la configuration la plus classique, ce signal va atteindre un autre boîtier à l’intérieur d’un logement. Une sonnerie retentira et l’occupant n’aura plus qu’à répondre pour ouvrir la porte ou non.

A lire également : Soigner les piqûres de punaises de lit : méthodes efficaces et conseils

Cependant, il est également possible de programmer un interphone sans fil pour qu’il envoie un signal sur un smartphone via une application dédiée. Il devient alors possible de gérer à distance les visites à son domicile, même quand on n’y est pas. C’est idéal pour gérer les livraisons, informer de son absence, etc.

Pourquoi l’interphone sans fil sécurise-t-il une copropriété ?

Si l’interphone sans fil permet de sécuriser une copropriété, c’est notamment parce que la plupart des modèles intègrent une caméra. Ainsi, il est possible de savoir exactement qui essaye d’entrer dans l’immeuble. Il est plus simple de veiller à ne pas autoriser l’accès aux lieux à ceux qui ne vivent pas dans l’immeuble ou n’y connaissent personne.

Par ailleurs, il est aussi tout à fait possible d’accompagner cet interphone d’un détecteur de mouvements qui active la caméra quand on s’en approche. Le flux vidéo est alors consultable pendant 24 à 48 h. En cas de cambriolage ou de dégradation dans les parties communes, cela permet de réunir des preuves accablantes contre les éventuels responsables.

 

Les avantages économiques de l’interphone sans fil pour les copropriétaires

Les coûts de maintenance sont aussi réduits car l’interphone sans fil ne nécessite pas autant d’entretien qu’un interphone traditionnel. Effectivement, les éventuelles pannes ou dysfonctionnements peuvent être facilement identifiés et réparés grâce à une application mobile. Les copropriétaires n’ont donc plus besoin de faire appel à un technicien pour effectuer ces réparations, ce qui permet de réaliser des économies non négligeables.

L’utilisation d’un interphone sans fil peut aussi contribuer à la régulation des coûts énergétiques, notamment en matière d’éclairage. Effectivement, il est possible de programmer l’allumage et l’extinction des luminaires en fonction du passage des personnes devant la porte d’entrée. Les lampadaires restent allumés uniquement lorsque cela est nécessaire, ce qui permet aux copropriétaires de réaliser des économies sur leur facture électrique.

La mise en place d’un système automatisé avec un interphone sans fil peut faciliter plusieurs tâches quotidiennes telles que le contrôle des accès ou encore la gestion du courrier. Il suffit simplement au visiteur ou au livreur de se signaler via l’interphone pour obtenir rapidement l’autorisation d’accès à la résidence par exemple.

Au vu de tous ces avantages économiques liés à l’utilisation d’un interphone sans fil dans une copropriété, il n’est pas surprenant que cette solution sécuritaire soit adoptée par un nombre croissant de syndicats de copropriétaires. Effectivement, l’interphone sans fil est une alternative à la fois performante et économique qui répond parfaitement aux besoins des résidents d’une copropriété moderne.

Les critères à prendre en compte pour choisir le meilleur interphone sans fil pour sa copropriété

Lorsque l’on décide d’équiper sa copropriété d’un interphone sans fil, il faut prendre en compte certains critères pour choisir le meilleur modèle. Le premier élément à considérer est la portée de l’interphone, qui doit être suffisamment élevée pour couvrir toute la surface de la copropriété.

La qualité du son est aussi un paramètre à ne pas négliger car elle garantit une communication claire et nette entre les résidents et les visiteurs ou livreurs. Il faut des fonctionnalités innovantes comme la détection automatique des visages, permettant ainsi aux résidents d’accéder facilement au bâtiment sans avoir besoin de badger ou de taper un code.

Il faut vérifier si l’appareil dispose bien des dernières normes européennes en vigueur (CE) ou s’il répond aux exigences liées au respect environnemental telles que RoHS (Restriction of Hazardous Substances).

Avant tout achat, on recommandera toujours une petite étude comparative entre plusieurs marques/modèles pour s’assurer de faire le meilleur choix. En prenant en compte ces différents critères, les copropriétaires seront en mesure de sélectionner l’interphone sans fil qui répondra parfaitement à leurs besoins sécuritaires tout en leur permettant d’économiser sur les coûts énergétiques et de maintenance.

Partager :