Quelles sont les formalités à faire avant d’installer une éolienne domestique ?

1454
Partager :
éolienne domestique

L’éolienne est devenue un système de production d’électricité adoptée par plusieurs personnes, même les particuliers. Son installation se fait donc dorénavant sur les toits des maisons ou dans la cour du jardin selon l’emplacement choisi. Cependant, avant de jouir pleinement de l’efficacité de l’éolienne dans votre maison, vous devez effectuer en amont les formalités qui suivent.

Les démarches administratives

Le fonctionnement d’une éolienne domestique ne pose presque pas de contraintes, mais son installation exige le respect de certaines normes. Vous devez en effet vous mettre d’abord en règle auprès de l’administration.

Lire également : Balustrade pour sécuriser et habiller votre terrasse

Cette mise en règle consiste à informer la mairie de votre localité de votre désir d’installer une éolienne domestique. Cette information vous permettra d’avoir l’accord des autorités de la préfecture pour l’installation de votre système d’électrification.

Il faut savoir que l’autorisation est sollicitée en raison de la taille que peut faire une éolienne. Quand votre système fait plus de 12 mètres de haut, vous devez obtenir un permis de construire de la Marie pour l’installer. Pour des tailles inférieures à celle-là, vous avez juste à déposer une déclaration de travaux.

Lire également : Comment faire revenir du PVC jauni ?

Les formalités à effectuer auprès de la mairie dépendent donc de la taille de l’éolienne à acheter. Il est important de vous acquitter de cette tâche avant toute installation au risque de vous retrouver confronté à des problèmes avec l’administration.

Informer les voisins

L’éolienne est connue pour ne pas être un matériel discret. Qu’elle soit horizontale ou verticale, elle se fait toujours remarquer avec ses rotors qui tournent sous l’effet du vent. Elle cause donc une pollution visuelle ainsi qu’une pollution sonore pour celles qui sont bruyantes.

Une telle installation apporte donc un grand changement dans votre lieu d’habitation. Vous devez alors porter à vos voisins, l’information selon laquelle il y aura une éolienne dans l’agglomération. Ils pourront ainsi se préparer à la vue du nouvel équipement.

De plus, l’éolienne, selon le modèle acheté, peut être bruyante ou silencieuse. En dehors de la taille du système, vous devez également soulever ce détail afin de les préparer aux bruits que cela pourrait causer.

Cette démarche vous permettra d’être à l’abri d’éventuelles plaintes visuelles ou sonores pouvant venir de vos voisins. Aussi, les avertir avant l’entame des projets vous permettra de mieux leur exposer les avantages du système et lever leurs doutes.

Choisir la meilleure éolienne domestique

Il existe plusieurs types d’éolienne domestique doté chacun de diverses capacités et puissance. Le choix de l’éolienne répond également à une procédure puisqu’il doit se faire sur la base de certains critères.

Vous devez tenir compte de la région dans laquelle vous êtes. Plus votre localité connait de fortes ravales de vent, et plus votre éolienne doit être résistante pour les supporter. Pour une région à faibles turbulences, vous pouvez choisir des éoliennes moins résistantes.

Outre la région, la disposition des maisons détermine aussi le choix à faire. Plus les habitations sont rapprochées, et plus le système doit être silencieux. Optez donc pour une éolienne qui évite au maximum la pollution sonore.

À ces critères, s’ajoute la puissance maximale de l’éolienne. Vérifiez-la avant votre achat en tenant compte de votre consommation en électricité et de l’espace à électrifier. Cependant, une éolienne trop puissante pour votre consommation ne pose pas de problème puisque vous pouvez revendre l’excédent d’énergie.

L’installation d’une éolienne demande donc que vous ayez une autorisation de la mairie. Après avoir informé l’administration, vous devez en faire de même avec vos voisins. Enfin, tenez en compte vos réalités et besoins avant de choisir votre éolienne.

Les caractéristiques à prendre en compte pour l’emplacement de l’éolienne

Le choix de l’emplacement d’une éolienne domestique est crucial pour son rendement. L’énergie produite dépend effectivement du vent qui souffle sur les pales. Pour maximiser la production, il faut donc choisir un endroit où le vent est suffisamment fort et constant.

La première chose à prendre en compte lors de la recherche d’un emplacement adéquat est le relief des lieux. Idéalement, une éolienne doit être installée dans un endroit dégagé, sans obstacle capable de ralentir ou perturber le flux d’air. Les collines et montagnes sont souvent propices aux vents forts et réguliers mais peuvent aussi créer des turbulences.

Il faut tenir compte de la hauteur du mât qui supportera l’éolienne. Plus celui-ci sera haut, plus il captera des vents rapides susceptibles d’optimiser la production électrique. En général, on recommande que le mât soit au moins deux fois plus haut que tout obstacle situé dans un rayon de 100 mètres.

Vous devez respecter certaines distances par rapport aux habitations environnantes afin d’éviter toute nuit gênante occasionnée par les bruits engendrés par le système ainsi qu’à éviter toute potentielle dangerosité liée à une mauvaise installation.

N’oubliez pas les règles administratives locales applicables : certains arrêtés (de préfecture ou municipaux) limitent entre autres la géométrie des mâts et la distance aux constructions avoisinantes. Vous devez entretenir régulièrement l’éolienne domestique.

Les coûts à prévoir pour l’installation et l’entretien de l’éolienne

L’installation d’une éolienne domestique peut représenter un investissement important, mais les économies réalisées sur le long terme peuvent largement compenser ces coûts initiaux. Les différents éléments à prendre en compte pour estimer le coût d’une installation sont nombreux.

Il y a le prix de l’éolienne elle-même. Celui-ci dépendra de la puissance et des caractéristiques techniques du modèle choisi. Il faudra compter entre 2 000 € et 20 000 € en fonction des modèles.

Il y a les frais d’installation. Si vous faites appel à une entreprise spécialisée pour installer votre éolienne domestique, ceux-ci peuvent aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros selon la complexité de l’installation. Toutefois, si vous avez les compétences nécessaires et que vous êtes bricoleur dans l’âme, vous pouvez réaliser cette opération par vos propres moyens.

Il faut aussi tenir compte des frais annexes, tels que la location d’une grue si nécessaire (pour mettre en place le mât), ou encore les frais liés aux formalités administratives, notamment pour obtenir les autorisations nécessaires avant toute installation définitive.

N’oubliez pas que votre éolienne requiert un entretien régulier qui peut engendrer quelques dépenses supplémentaires. Effectivement, comme tout équipement mécanique soumis aux intempéries extérieures, elle doit être inspectée fréquemment afin de vérifier son bon fonctionnement. Les pales peuvent aussi subir des dommages et nécessiter un remplacement. Pensez à bien prendre en compte ces frais dans votre budget.

L’installation d’une éolienne domestique peut représenter un investissement conséquent, mais les économies sur le long terme valent souvent la peine. En prenant en compte les coûts liés à l’achat, à l’installation et aux frais annexes ainsi qu’à l’entretien, vous pourrez déterminer si ce type d’équipement est rentable pour vous.

Partager :