Les étapes clés pour concevoir la cuisine

À la fois capitale du Haut-Doubs et ville à la campagne, la ville de Pontarlier se démarque par sa situation géographique de moyenne montagne, mais aussi par sa gastronomie. Et, pour apprécier à leur juste valeur la grande palette de vin, le comté, la saucisse de Morteau, mais aussi pour émoustiller les papilles en concoctant une fondue jurassienne, une croûte aux champignons, un berthoud, un coq au vin jaune ou encore une potée comtoise notamment, mieux vaut que ces mets aient un fief à leur hauteur : une cuisine digne de ce nom. Centre névralgique, pièce iconique de l’habitation, la cuisine se doit alors d’être aussi chaleureuse que fonctionnelle. Découvrez sans plus tarder les clés pour réussir la conception de votre cuisine.

Concevoir la cuisine : le point sur le budget, les besoins

Qu’il s’agisse d’envies de rénovation, de travaux ou d’un emménagement dans un nouveau logement, la cuisine est l’espace le plus important de l’habitation. La première des choses pour envisager, concevoir sa cuisine à Pontarlier ou ailleurs est de définir la liste des besoins (équipements indispensables, rangement entre autres). Besoins qui dépendent du nombre de membres de votre tribu, du fait que vous soyez ou non célibataire, que vous utilisiez votre cuisine comme un chef ou de manière occasionnelle ou que la cuisine est le lieu de retrouvailles avec vos amis notamment. Bref, demandez-vous dans un premier temps à quoi va vous servir votre cuisine en étant le plus exhaustif possible. Des questions essentielles, car en moyenne la cuisine est renouvelée tous les 20 ans environ ! Quoi qu’il en soit, ces critères vont vous permettre d’avoir une idée approximative de votre projet, mais aussi du budget alloué pour le mener à bien. 

A lire en complément : Comment sélectionner sa vanne de régulation ?

Concevoir la cuisine : l’organisation de l’espace

La première des choses est de faire un plan des lieux à l’échelle puis de disposer les différents éléments souhaités. Ce dernier vous permettra de savoir s’il s’agit là de la meilleure configuration et de vous aider à vous projeter. Et surtout, puisqu’il ne s’agit que d’un plan, vous aurez d’un simple coup d’œil un aperçu de cette dernière. L’occasion de modifier, de réagencer au besoin, mais aussi d’envisager un îlot central plus grand ou un coin repas par exemple. Dans tous les cas, cela vous permettra de savoir si le confort et l’ergonomie sont au rendez-vous. L’astuce étant de commencer par le « triangle d’activités » à savoir : le coin réfrigérateur, la zone de cuisson (four, micro-ondes et/ou plaques de cuisson) et le point d’eau (évier, lave-vaisselle et/ou lave-linge). Les distances entre ces trois pôles ne doivent pas compter de déplacements superflus pour rendre votre cuisine la plus pratique possible. Et parce que le moindre détail peut vous empoisonner le quotidien, assurez-vous que l’emplacement des prises électriques, les arrivées et sorties d’eau, l’amplitude d’ouverture des portes et des tiroirs, les distances entre les meubles, l’espace pour faire le tri des déchets, mais aussi les sources lumineuses soient optimaux. 

Concevoir la cuisine : les idées déco

Si la cuisine fermée à ses atouts, entre autres le fait de maintenir les odeurs de cuisson, la cuisine ouverte présente l’avantage d’allier esthétisme et praticité. Vous pouvez aussi décloisonner en partie la cuisine pour qu’elle paraisse plus grande, faire le plein de luminosité et créer plus de convivialité dans votre intérieur en optant pour une verrière par exemple. Autant vous poser ces questions pour l’envisager de telle sorte à ce qu’elle soit la plus adaptée à vos envies. Et, pour avoir une cuisine belle que fonctionnelle, ne négligez pas les finitions, les matériaux. L’astuce est de ne pas multiplier les couleurs et les matériaux au moment de personnaliser votre cuisine. Donnez-lui un style unique en misant sur les couleurs, les matières, les effets avec parcimonie et harmonie pour ne pas compliquer l’entretien, mais aussi pour ne pas frôler la confusion visuelle. Et parce que le « slow » s’invite partout, pourquoi ne pas l’envisager dans la déco de la cuisine ?! Authentique, sans fioriture, aux vertus environnementales, la tendance du slow design s’impose pour accessoiriser avec poésie cet espace. 

A lire aussi : Votre serrure est cassée ? Faites appel à un serrurier