Comment constituer une SCI ?

19
Partager :

La création d’une SCI (Société Civile Immobilière) est très simple et accessible à tous. Dès lors que vous avez un projet immobilier en copropriété, vous pouvez vous constituer une SCI. Mais la véritable question est : quel type de SCI créer ? Il existe en effet différents types de SCI et c’est justement là que nous allons vous diriger dans cet article.

Les différents types de SCI

 

A lire en complément : Achat immobilier : tous les conseils pour réussir votre visite

Il existe en effet différents types de SCI qui ont chacun leur avantage et leurs particularités. En tout, en France, il existe 5 types de SCI dont voici les détails :

La SCI familiale

La SCI familiale est la plus présente en France et, en général, une Société Civile Immobilière familiale est faite pour durer dans le temps. Mais pour se créer ce type de SCI, les co-propriétaires doivent obligatoirement être membres d’une même famille, d’où l’appellation SCI familiale. Voici les avantages :

Lire également : Comment vendre un appartement neuf ?

  • Avantages fiscaux lors de la succession
  • Indivision du patrimoine immobilier entre les héritiers
  • Facilite les projets immobiliers entre familles
  • Facilite la transition immobilière au sein d’un couple

Si l’un de ces aspects ou de ces avantages vous intéresse, vous pouvez créer une SCI familiale.

La SCI de gestion ou de location

La SCI de gestion ou de location, elle, entre dans un cadre professionnel. Ici le but est principalement de fructifier la mise que les co-propriétaires ont investie dans la société. Il est important de savoir que dans la SCI de gestion ou de location, les biens acquis dans le cadre de la société appartiennent bien à la société, mais non aux co-propriétaires.

Quoi qu’il en soit, chaque propriétaire percevra un revenu mensuel grâce au bénéfice obtenu par la location des biens. C’est un excellent moyen d’investir dans l’immobilier quand on a un budget assez restreint. Unis, les co-propriétaires peuvent faire bien plus qu’individuellement.

La SCI d’attribution

La SCI d’attribution est plus libre même si elle est encore très peu connue en France. Le fait est que, dans ce genre de société, les co-propriétaires peuvent faire ce qu’ils veulent de leur part. En effet, si le projet a été réalisé ensemble, à la fin des travaux, chacun des membres recevra une part à la hauteur de son investissement. Après, sil peut en faire ce qu’il veut (en faire une résidence principale, secondaire, le vendre, le louer, etc.). L’avantage c’est qu’avec un petit budget, vous pouvez acquérir des appartements dans une zone très prisée.

La SCI construction-vente

Pour la SCI construction-vente, le but est très simple et purement professionnel. Le but de ce type de SCI est uniquement de construire ou de s’acheter un bien immobilier dans le but de le vendre après et faire quelques bénéfices au passage. Il est important de savoir qu’une SCI construction-vente ne dure que très peu de temps puisqu’une fois la vente conclue, la société est dissoute. De même pour la SCI d’attribution d’ailleurs.

La SCI de jouissance partagée

Enfin, il y a la SCI de jouissance partagée. Ce type de SCI est également fait pour durer puisque le contrat entre les co-propriétaires s’étend souvent sur très longtemps. Le fait est que dans une SCI de jouissance partagée, chaque propriétaire pourra jouir du bien comme il l’entend pendant une période déterminée. À l’échéance de cette période, un autre co-propriétaire prendra le relais.

Partager :