Qu’est-ce que la prime CEE et comment en profiter ?

16
Partager :

Avec une importance toujours plus croissante donnée à la consommation d’énergie ainsi qu’au gouvernement, il est naturel de voir apparaître des primes et autres méthodes d’encouragements à effectuer des économies sur le plan énergétique. La prime CEE, signifiant Certificats d’Économie d’Énergie) aussi nommé Prime énergie, est une prime qui permet de financer d’éventuels travaux d’économie d’énergie.

Obtenir la prime CEE

Cette prime est versée directement par votre fournisseur d’énergie, toujours dans l’optique de vous pousser à réduire vos dépenses en énergie. Pour ce faire, il est nécessaire qu’ils prouvent leur démarche pour obtenir la prime cee auprès de l’État grâce à un certificat dédié. Un certificat nommé CEE.

A lire également : Comment résilier son assurance habitation chez Société Générale

Pour obtenir cette aide, il est nécessaire que lesdits travaux soient effectués par une entreprise certifiée RGE pour Responsable Garant de l’Environnement. La prime peut ensuite être versée de diverses manières qui dépendent du fournisseur d’énergie. On peut donc citer à titre d’exemple les chèques-cadeaux, les réductions, les services gratuits, les bons de réduction ou encore la prime en chèque. Cependant, pour bénéficier d’une telle prime, encore faut-il effectuer des travaux qui sont éligibles.

Les différents travaux éligibles à la prime CEE

A découvrir également : Pompe de relevage : quel entretien faut-il ?

Il existe de très nombreux travaux éligibles à une telle prime, on peut notamment citer :

Les travaux d’isolations :

  • Isolation des murs : responsable d’une déperdition de chaleur jusqu’à 25 %, une bonne isolation des murs est toujours un investissement sûr.
  • Isolation des planchers : avec une perte de chaleur évaluée à 7 %, l’isolation du plancher n’est peut-être pas une priorité, mais elle reste non négligeable pour autant.
  • Isolation des fenêtres : responsables d’une perte de chaleur à hauteur de 20 %, les fenêtres sont les troisièmes responsables dans les plus grandes pertes de chaleur au sein d’un logement. Procéder à leur isolation est donc particulièrement important, sans compter que cela permet également d’améliorer leur isolation phonique.
  • Isolation des combles : grand responsable de la perte de chaleur au sein d’un foyer, les combles sont responsables d’un gaspillage de 35 % en termes de chaleur. Si vos combles ne sont déjà isolés, ils doivent demeurer votre priorité. De plus, à l’instar des fenêtres, isoler vos combles vous permet aussi de profiter d’une meilleure isolation phonique.

Les travaux de chauffages :

  • Remplacer sa chaudière : sans surprise, une meilleure chaudière, notamment plus récente, permet le plus souvent de faire d’importantes économies sur votre facture d’énergie, et en conséquence de préserver l’environnement.
  • Installer un système de régulation : si changer de chaudière est un bon moyen de faire des économies d’énergie, il ne faut pas oublier que son usage doit par ailleurs être ajusté. Un système de régulation peut s’avérer très efficace. Ce dernier permet d’activer votre chaudière seulement lorsque son usage est le plus pertinent et permet alors d’économiser près de 15 % sur votre facture d’énergie.
  • Le robinet thermostatique : encore une fois, il s’agit d’un appareil de régulation qui permet à chaque radiateur de s’activer et de fonctionner selon la température de la pièce dans laquelle il se situe.
  • La chaudière gaz à condensation : une chaudière à gaz en condensation permet d’économiser près de 25 % sur votre facture de gaz, de disposer d’un système de rendement pouvant aller jusqu’à 110 %, le tout avec une utilisation relativement simple.

Partager :