Comment aménager une allée d’entrée ?

595
Partager :

Si vous souhaitez créer une première impression accueillante de votre maison, aménagez-y une allée. Non seulement elle améliore l’esthétique de votre propriété, mais elle optimise également son fonctionnement. C’est une tâche qui semble difficile au premier abord, mais que vous pouvez mener à bien avec un peu d’organisation.

Découvrez les différentes étapes pour y arriver, ainsi que les détails à prendre en compte dans ce type de travaux.

Lire également : Comment choisir sa porte de garage ?

La planification

Comme tout projet d’aménagement paysager, la création d’une allée commence par une planification minutieuse et détaillée, donc réfléchissez d’abord à l’usage que vous prévoyez d’en faire. Servira-t-elle principalement à faire stationner des véhicules, un accès piétonnier, ou les deux à la fois ? Cette information définira ses dimensions car une allée piétonne doit faire entre 80 et 120 cm de large. Pensez également à l’harmoniser avec le style architectural de votre maison. Une maison traditionnelle peut par exemple faire une allée en pavés, une maison moderne peut choisir une allée en béton.

Déterminez ensuite le budget que vous souhaitez consacrer au projet, afin de choisir en conséquence les matériaux à utiliser. Les plus courants pour les allées comprennent le béton, les pavés, le gravier, l’asphalte, et bien d’autres. C’est le cas, qu’elle dispose d’une marche escalier extérieurs en granit naturel 100 % sur mesure ou non. Chaque matériau possède ses avantages et ses inconvénients en termes de coût, d’entretien et d’esthétique : une bonne raison d’y réfléchir en amont.

Lire également : Tout savoir sur la bûche de ramonage : efficacité et utilisation

Mesurez ensuite la zone disponible dédiée à votre allée et déterminez sa trajectoire. Assurez-vous qu’elle soit suffisamment large pour les véhicules qui vont se garer, et qu’elle inclut des courbes ou des virages. Pensez enfin à l’évacuation de l’eau de pluie pour éviter les problèmes de drainage. Une allée bien conçue doit en effet permettre à l’eau de s’écouler correctement, de préférence vers un système de drainage approprié.

Le choix des matériaux de l’allée

Pour garantir l’esthétique, la praticabilité et la pérennité de votre allée, choisissez minutieusement ses matériaux. Vous pouvez opter pour le béton, les pavés, les dalles et le gravier suivant vos besoins et votre budget.

Le béton est l’un des plus durables, car il est polyvalent et peut être coloré ou texturé en diverses finitions. Si vous optez pour ce matériau, choisissez-le coulé et lissé de manière uniforme pour obtenir l’esthétique espéré. Il est assez facile à entretenir, mais peut se fissurer au fil du temps. Les pavés en pierre ou en béton offrent une grande variété de couleurs et de motifs, ils sont également durables et résistent bien aux intempéries. Les dalles, des carreaux en pierre, en béton ou en céramique confèrent une apparence élégante et moderne à l’allée. Le gravier, bien qu’économique et facile à installer, nécessite un entretien régulier afin de conserver son état initial.

Choisissez les couleurs et les motifs qui s’harmonisent avec le style de votre maison et de votre paysage.

La conception de l’allée

Comme prévu dans la planification de votre projet, déterminez le trajet de votre allée en tenant compte de la partie dédiée à la circulation des voitures et à la partie piétonne. Assurez-vous que les deux offrent un accès pratique à l’entrée de la maison, utilisez des piquets et de la corde pour les marquer de manière précise. Définissez ainsi la largeur de votre allée suivant le nombre de véhicules pouvant se garer. De manière générale, elle doit mesurer entre 3 et 4 mètres de large, avec une forme droite, courbe ou sinueuse, et suivant les caractéristiques du terrain ou l’allure esthétique souhaitée. Ajoutez-y des éléments comme des bordures surélevées ou des motifs pour lui donner un aspect unique.

La préparation du terrain

Procédez ensuite à l’excavation du terrain, une étape qui consiste à creuser le sol afin de créer une base solide à votre entrée. Assurez-vous qu’il soit légèrement en pente, de 2, 5 % au moins, pour un drainage optimal des eaux de pluie. Répandez une sous-couche de gravier concassé ou du sable compacté afin de stabiliser le sol et empêcher la croissance des mauvaises herbes. Vous pouvez aussi utiliser un géotextile après avoir creusé les fondations, posez ensuite les pavés ou les dalles en suivant les motifs préalablement dessinés, et servez-vous d’un niveau pour garantir leur bon alignement.

S’il s’agit d’une allée en gravier, étalez de manière uniforme le matériau et utilisez si besoin est un compacteur pour le tasser. Si vous avez choisi le béton, prévoyez de sceller la surface pour la protéger des taches et des éventuels dommages jusqu’à ce qu’il soit complètement sec. Quoi qu’il en soit, optez pour un revêtement qui ne glisse pas en cas de pluie pour éviter les chutes.

L’installation d’éclairage

Une allée peut être utilisée de jour comme de nuit, donc installez un éclairage adéquat pour améliorer la sécurité d’usage et l’esthétique. Les lampes solaires encastrées ou les lampadaires sont d’excellentes options.

Partager :