Comment combattre les vers blancs ?

15
Partager :

Lorsque vous constatez que votre pelouse devient brune avec un gazon inégalement réparti, cela signifie que vous faites face à une attaque des vers blancs. En plus d’être une menace pour votre pelouse ou pour votre jardin, ces vers peuvent détruire complètement vos plantes ou votre gazon. Heureusement qu’il existe des solutions simples pour les combattre. Parmi les solutions de lutte les plus connues, nous avons la lutte biologique. Toutefois, avant d’entrer dans les détails sur la manière dont on peut utiliser la lutte biologique pour lutter contre les vers blancs, nous allons au préalable, vous dévoiler ce qu’est le vers blanc et comment s’en protéger.

Qu’est-ce qu’un vers blanc ?

Les vers blancs que vous trouvez souvent dans votre jardin ou votre pelouse sont des larves des coléoptères, des hannetons ou celles des cétoines. Ces parasites au corps mou avec un jeu de pattes proches de la tête se nourrissent des racines des plantes ou des gazons, de la matière organique et des feuilles des plantes. Leurs différentes actions font d’eux l’une des espèces les plus nuisibles pour vos jardins et potagers.  Le plus souvent, vous les verrez s’enrouler en forme de C lorsqu’ils se sentent menacés. Durant tout l’hiver, ces larves sont en hibernation. Cela leur permet de survivre à ces moments difficiles. Une fois l’hiver passé, ce n’est qu’au début du printemps et en été qu’elles sortent pour commencer à se réchauffer.  Quand elles deviennent des adultes, les larves qui vivent sur la pelouse peuvent déjà mener une activité sexuelle qui leur permettra d’engendrer leur descendance. C’est ainsi qu’elles s’accouplent et pondent des œufs qui à leur tour libéreront d’autres larves. Ces derniers continueront l’infestation comme le faisait leur prédécesseur. C’est ainsi que se déroule leur cycle de vie. Heureusement qu’il est possible de protéger ses plantes de ces nuisibles en adoptant des méthodes de lutte appropriées. 

A lire en complément : Quelle solution pour un meilleur traitement de ponts thermiques en zone sismique ?

Comment se protéger des vers blancs ?

Pour protéger votre pelouse ou vos plantes des vers blancs, il est préférable de traiter le sol à partir du milieu de l’été ou au début de l’automne. En effet, c’est pendant cette période que les œufs éclosent pour donner naissance aux larves. Étant encore très fragile et vivant à la surface, il est possible d’adopter un traitement efficace contre eux. Ce qui n’est pas le cas en hiver et en printemps où elles se sont déjà enfouies dans le sol.Néanmoins, il faut noter que chaque année, les coléoptères retournent dans la même zone pour pondre leurs œufs. C’est ainsi, qu’au fil du temps la zone se trouve infestée. Avec une infestation récurrente, on se trouve face à une population qui avec le temps s’est considérablement agrandie. Ainsi, il devient difficile de s’en débarrasser tout en traitant uniquement le sol. Dès lors, la question qui se pose est celle de savoir comment faire pour se débarrasser d’eux. Heureusement qu’à ce stade, vous avez deux méthodes de traitements qui s’offrent à vous. Ainsi, vous pouvez utiliser soit les produits chimiques pour les combattre ou appliquer une méthode de lutte biologique. Néanmoins, il convient de rappeler que l’utilisation des pesticides n’est pas sans conséquence sur l’environnement et les êtres vivants. En effet, en utilisant les pesticides pour combattre les vers blancs, vous contribuez à la population de l’environnement. Généralement, les pesticides utilisés s’infiltrent dans le sol et contaminent les eaux souterraines. De même, une autre partie est également entraînée dans les sources d’eau environnantes par des eaux de ruissellement. Cela peut poser un grand problème à la santé des animaux et des êtres humains qui consomment les produits cultivés aux alentours ou issus de cette eau. C’est la raison pour laquelle cette méthode est l’objet de nombreuses critiques. Face à cela, la meilleure alternative à adopter pour combattre efficacement ces nuisibles est la lutte biologique.

Pourquoi utiliser la lutte biologique ?

Avant toute chose, il faut rappeler que la lutte biologique est une méthode de lutte qui utilise les organismes vivants pour combattre les ravageurs ou les nuisibles qui sont à l’origine de la destruction des plantes. Cette méthode est beaucoup appréciée à cause du fait qu’elle est respectueuse de l’environnement et permet de maintenir en équilibre la biodiversité et l’écosystème.En effet, dans la lutte biologique, le ravageur ou le nuisible à combattre est bien ciblé. Ainsi, on définit le mode de lutte en fonction du ravageur dont on fait face. L’intérêt ici réside dans le fait que c’est une seule espèce qui est ciblée. C’est l’une des choses qui différencie la lutte biologique de l’utilisation des pesticides et autres produits chimiques. Lorsqu’on applique les pesticides pour combattre les nuisibles, le plus souvent, ce dernier détruit toute forme de vie qui se trouve dans la zone traitée. Cela entraîne souvent un déséquilibre dans l’écosystème. Ceci s’explique par le fait qu’en plus des ravageurs qui étaient ciblés, les pesticides détruisent également d’autres organismes utiles pour le développement de la plante. Par contre, dans la lutte biologique, l’organisme vivant qui est utilisé pour combattre le ravageur se contente de lutter contre sa cible. En plus de cela, les organismes vivants utilisés n’exterminent pas le ravageur ciblé. Ils se contentent uniquement de réduire leur population. Cela est d’un grand intérêt pour l’équilibre de la biodiversité et de l’écosystème. 

Lire également : Comment séparer le salon de la cuisine ?

Quel est le meilleur fournisseur de lutte biologique ?

 Si vous êtes à la recherche de solutions durables pour la lutte biologique, il est très facile aujourd’hui de vous en approprier grâce aux nombreux fournisseurs de lutte biologique que vous trouverez dans les commerces tels que les jardineries et les boutiques spécialisées en ligne. Il faut d’abord préciser que l’on peut créer des conditions favorables pour le développement des organismes vivants utilisés dans la lutte biologique. Toutefois, si l’on constate que l’environnement dans lequel on évolue ne permet pas de créer ces conditions, on peut les introduire dans cet environnement. Chez les fournisseurs de la lutte biologique, vous pouvez obtenir des œufs ou des larves de certains organismes vivants. Après cela, vous les introduisez dans le milieu contenant le ravageur ciblé.Il faut retenir que le choix de la méthode de la lutte biologique à adopter dépendra du nuisible à combattre.

Partager :