Crédit immobilier : comprendre le taux d’usure et comment faire valider son dossier ?

93
Partager :

Presque tous les acheteurs ont recours à un crédit immobilier lors de l’achat de leur première maison ou appartement. Avoir les ressources pour acheter directement son bien est rare, ainsi l’aide des organismes bancaires est nécessaire. Malheureusement, actuellement, de nombreuses demandes de crédits immobiliers sont refusées, la faute au taux d’usure qui engendre une plus grande restriction de la part des banques. Pour obtenir son crédit, il faut remplir certaines conditions.

Comprendre le taux d’usure

Obtenir un crédit immobilier n’est pas si évident. Il ne suffit pas de trouver la maison de ses rêves et de contacter sa banque pour emprunter le montant voulu. Il faut en effet passer par plusieurs étapes et démarches afin d’obtenir le crédit immobilier. La situation économique de la personne ou du ménage est attentivement étudiée avant d’accéder à l’argent. En ce moment, les règles sont particulièrement strictes, ce qui entraine un grand nombre de refus. Le principal facteur qui limite l’accès aux emprunts est le taux d’usure. 

A découvrir également : Énergies renouvelables : voici 3 façons de s’en servir à la maison 

Le taux d’usure est tout simplement le taux maximal que les banques ont le droit d’atteindre pour les prêts. En cette période estivale, le taux d’usure est très bas, ce qui limite les accès aux prêts. Il concerne non seulement le taux d’assurance, les frais de garanties, de courtage, etc. On appelle l’ensemble de ces frais le taux annuel effectif global ou TAEG, s’il est supérieur à la limite imposée du taux d’usure, alors le crédit ne peut pas avoir lieu. Cette règle est dictée par l’état, et les organismes bancaires ou de prêt doivent s’y plier. L’intérêt d’une telle règle est d’éviter les situations de surendettement

Une situation qui limite trop l’accès

Le niveau du taux d’usure est en train de créer une situation dans laquelle la moitié des demandes sont refusées actuellement. Le taux est de 2.6 % pour des prêts entre 1 et 20 ans, ce qui est exceptionnellement bas. Concrètement, cela signifie qu’une personne ou un ménage va devoir avoir une capacité financière plus grande pour obtenir son prêt. Lorsque l’on dispose de peu de revenus, la meilleure solution est d’obtenir un taux plus grand afin que les banques puissent accorder des prêts. Ainsi, les plus démunis voient leurs possibilités complètement restreintes en raison du taux d’usure. Ce taux est calculé par la Banque de France, et il faudra attendre le premier octobre avant d’avoir un nouveau calcul et que les banques puissent éventuellement rehausser leurs taux. 

A lire aussi : Pourquoi avoir une alarme dans un quartier calme ?

Le problème est que le taux d’usure ne suit pas suffisamment la réalité par rapport aux taux de crédits pratiqués par les banques actuellement. Les banques ont vu leurs taux de crédits grimper, mais le taux d’usure ne suit que très lentement cette tendance, ainsi, il est normal de dépasser ce fameux taux d’usure et de voir son dossier bloqué. 

Les solutions pour obtenir son crédit immobilier

Obtenir son crédit immobilier n’est pas toujours simple, et cela est encore plus véridique aujourd’hui. Si l’on souhaite acheter un bien immobilier, il faut déjà être dans une bonne situation. Il faut savoir qu’il ne faut pas dépasser non plus le tiers de ses revenus en frais de remboursement. Ainsi, les conditions sont strictes afin de limiter l’endettement, mais cela prive certains ménages de la possibilité d’obtenir un logement plutôt que de continuer à louer et perdre en pouvoir d’achat. 

Pour obtenir son crédit, il faut alors réussir à réduire ses frais annexes pour entrer dans les conditions. On peut alors essayer de négocier les frais de l’assurance emprunteur auprès de l’organisme que l’on choisit. Il n’est plus obligé de choisir un organisme défini par la banque, on peut tout à fait choisir une assurance emprunteur auprès d’un organisme complètement externe et il faut comparer les prix afin de trouver la meilleure solution. Une autre solution est aussi de patienter afin de constituer un apport plus conséquent et surtout d’attendre le calcul du nouveau taux d’usure à partir du premier octobre. Pour les banques et les particuliers, c’est une date à attendre afin de retrouver un taux plus en adéquation avec la situation actuelle. 

Les cibles les plus touchées 

Tout le monde est désormais concerné par l’abaissement de ce taux d’usure et empêche la moitié des dossiers d’aboutir. Parmi les plus concernés, les primo-accédants entre 30 et 55 ans ne peuvent plus nécessairement emprunter l’argent pour acheter leur premier logement, là où il y a quelques mois de cela, ils auraient pu faire valider leur dossier plus simplement. Même des ménages avec deux CDI et des revenus convenables peuvent se voir refuser un dossier de crédit immobilier. 

Malheureusement, la situation est également compliquée pour les seniors ou les acheteurs seuls, qui ne parviennent simplement pas à suivre les conditions imposées actuellement. Bien que cela représente moins de demandes, les seniors sont quasiment incapables d’obtenir un crédit immobilier pour changer de logement ou acheter une résidence secondaire. 

Partager :