Comment retirer les marquages au sol ?

90
Partager :

Il est parfois indispensable de supprimer les marquages au sol présent sur les routes. Cependant, les traces en place sont résistantes. En effet, elles sont faites pour supporter les intempéries et les passages de nombreux véhicules au quotidien. Donc, pour les retirer, il est nécessaire de faire appel à des méthodes efficaces. Découvrons ensemble différents procédés pour effacer les marquages au sol.

Le grenaillage

Cette méthode est utilisée pour le nettoyage des sols en béton. On l’emploie également pour effacer les marquages très minces. En effet, le grenaillage consiste à décaper les routes en y projetant des billes d’acier à haute vitesse sur leur surface. Celles-ci éclatent alors le revêtement de sol point par point. Ce procédé est considéré écologique, car il recycle la grenaille dans la machine en circuit fermé. De plus, il n’utilise pas de substance chimique ni d’eau potable.

A lire aussi : Comment changer son sol ?

Le ponçage

Cette technique est principalement utilisée pour décaper et polir les sols industriels en béton. Les ponceuses de sols fonctionnent à l’aide de disques abrasifs. Ces derniers ont une dureté différente selon la surface qu’elles doivent poncer. On s’en sert également pour retirer différents types de matière :

  • peinture époxy ;
  • peinture polyuréthane ;
  • la colle ;
  • les mastics.

Le fraisage

Le fraisage est la technique la plus répandue en France pour l’effaçage de marquage au sol. Pour retirer les traces épaisses telles, il est nécessaire d’utiliser des tambours munis de fraises en tungstène. De cette façon, les résines thermoplastiques, les bandes collées et les enduits disparaissent. Cependant, pour les marquages routiers en peinture, les petites quantités de résine thermoplastique et les enduits à froid, le tambour est équipé de molette. La poussière produite lors du fraisage est importante. Selon le Code du Travail, la sécurité des travailleurs doit être assurée en repérant, en amont des travaux, la possible présence d’amiante dans les routes. De plus, la poussière est aspirée par un aspirateur directement raccordé à la fraiseuse en fonction de son modèle.

A lire aussi : Comment agencer salon de petite taille ?

L’hydro-projection

Le véhicule procédant à l’effaçage de marquage au sol projette de l’eau pure à très forte pression. Cette méthode présente de nombreux avantages :

  • un seul passage est nécessaire ;
  • cela n’abîme pas la chaussée ;
  • elle n’engendre pas de poussière ou de résidus ;
  • la route peut être utilisée immédiatement après le passage du véhicule qui retire les traces ;
  • tous les types de marquage sont effaçables (peintures, résines, bandes thermocollantes).

L’hydro-projection est employée pour les grandes surfaces à traiter, car son coût est assez élevé.

Le masquage

Pour effacer le marquage au sol, il existe la technique du masquage. Elle consiste à appliquer une peinture ou un enduit pour recouvrir le marquage présent. Le noir est privilégié sur le bitume tandis que le gris se pose sur les sols en béton. C’est une méthode très simple et répandue essentiellement dans les villes pour sa rapidité d’exécution. En effet, pour appliquer les produits, il faut s’équiper :

  • un rouleau ;
  • une brosse ;
  • une spatule ;
  • un appareil de pulvérisation.

Toutefois, cette approche s’emploie principalement sur les marquages au sol temporaires tels que ceux mis en place pendant une période de travaux. En effet, elle présente plusieurs défauts :

  • Les peintures peuvent s’effacer avec le temps, laissant apparaître les marques supposées être cachées.
  • Elles engendrent des problèmes de glissance.
  • Elles peuvent briller en fonction de la luminosité et du contraste perturbant la personne qui roule sur la route.

Chaque méthode détient des contraintes spécifiques et sa propre efficacité. Il est important de choisir le procédé qui correspond aux types de marquages et du lieu où elles se trouvent.

Partager :