Comment calculer le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

15
Partager :

L’assurance habitation permet de couvrir toutes les pièces contenues dans votre logement. L’assureur doit donc prendre connaissance du nombre de pièces dans votre logement. Cependant, il n’est pas facile de déterminer le nombre exact de pièces contenu dans votre logement. Découvrez alors dans cette article comment calculer le nombre de pièces dans un logement.

Pourquoi calculer le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

Après la souscription à un contrat d’assurance habitation, l’assureur doit mesurer les risques pour calculer votre prime d’assurance. Cette prime dépend du nombre de pièces dans votre logement et de la surface qu’il couvre.

A découvrir également : Faites appel à ce serrurier à Annecy, il intervient rapidement

C’est pourquoi il est important de faire un inventaire des pièces vivables dans votre logement. Ainsi, vous n’allez pas payer la même prime pour couvrir 5 pièces d’une maison, que pour couvrir un studio. Il y a des pièces principales qui doivent être déclarées, même s’ils ne sont pas meublés.

Les critères de prise en compte des pièces varient d’un assureur à  un autre. C’est un risque de déclarer plus de pièces principales qu’il en existe dans votre logement. Cela vous fait payer une prime élevée que celle que vous devez réellement payer.

A lire en complément : Quels sont les avantages de l’isolation des combles ?

Comment calculer le nombre de pièces pour une assurance habitation ?

Pour déterminer une pièce principale ou une pièce à vivre, l’assureur a ses propres règles. La majorité s’accorde à la règle qu’une pièce principale doit faire plus de 9 m2 et moins de 30 ou 40 m2.

Cela signifie qu’une pièce de plus de 30 ou 40 m2 compte pour deux. Lorsque la pièce est utilisée pour un séjour avec cuisine, c’est la principale qui retenue pour le calcul de la prime d’assurance. Dans le cas du séjour et de la cuisine, la principale est le séjour. En principe, les pièces d’eau et de service comme les toilettes ou salle de bain ne sont pas comptabilisées.

En effet, toutes pièces non- principales ne compte pas pour le calcul du nombre de pièces. Au nombre des pièces non-principales, on a les couloirs, une terrasse, un balcon, un cellier, une buanderie ou un dressing.

Quels sont les impacts d’une extension sur votre prime d’assurance ?

Le nombres de pièces et la surface de votre logement sont les critères pour calculer votre prime d’assurance. Ainsi, vous pouvez envisager de réaliser des travaux qui font évoluer les nombres de pièces déclaré dans votre contrat d’assurance.

Dans ce cas, vous devez tenir informer votre compagnie d’assurance, avant même de démarrer les travaux. Vous devez vraiment le faire, si vous désirez créer par extension une nouvelle pièce à vivre.
Il est aussi important de le fait savoir à votre assureur si vous transformez un garage en chambre à coucher. Votre prime d’assurance doit être dans ce cas recalculée, selon les règles.

En conclusion, le nombre de pièce du logement doit être calculé ainsi que sa surface, pour une assurance habitation. C’est cela qui détermine la prime de votre assurance habitation. Si vous désirez alors agrandir votre logement, il est alors important d’informer l’assureur, pour recalculer votre prime d’assurance.

Partager :