Comment rénover ses meubles en bois ?

38
Partager :

Parfois, rénover un meuble ancien s’avère plus profitable qu’investir dans l’achat d’un nouveau, surtout s’il s’agit d’un meuble en bois. Ce matériau à la fois décoratif et commode apporte une ambiance vieille école à un intérieur ; et plus il est vieux, mieux ça vaut. Si vous tenez particulièrement à un meuble en bois qui a fini par s’user avec le temps, on vous dit comment le relooker dans cet article.

Les préliminaires

Si rénover un vieux meuble est une excellente idée, il faut s’assurer d’un minimum avant de s’y lancer. Pour commencer, contrôlez l’état de votre meuble en bois pour vous assurer qu’il n’est pas cassé ou trop instable. S’il s’agit d’un meuble équipé de tiroirs ou de portes, vérifiez si ceux-ci ne sont pas grippés. L’essentiel étant que votre meuble ne soit que peu abîmé ; cela faciliterait sa restauration.

A lire également : Que faire avec les pavés de récupération 

Équipez-vous également d’un masque, de gants et si possible d’un tablier d’ouvrier. Vous aurez aussi besoin d’un pinceau, de rouleaux pour peindre, de papier verre, d’une éponge, de la pâte à bois, de la colle et d’un décapant bois.          

Le décapage

Une bonne rénovation de meuble passe toujours par un bon décapage. Grâce à ce procédé, l’inspection et le traitement du bois se retrouvent simplifiés. Il permet de déceler les principaux défauts de votre meuble. Gardez à l’esprit que le décapage s’effectue (à l’aide d’un décapant) sur le bois peint ou verni.

A lire aussi : Trois revêtements de sol vintage pour une déco industrielle

S’il s’agit à l’opposé d’un meuble ciré, vous allez devoir le poncer à l’aide du papier verre ou d’une ponceuse électrique. Vous pouvez en savoir plus ici sur le décapage.

Traiter le bois

Une fois le décapage ou le ponçage effectué, il est fort probable que vous remarquiez de petits trous de termites, des galeries de larves de vrillettes, etc. Ce sont les preuves que votre meuble chéri a été attaqué avec le temps. Avant de continuer votre rénovation, procédez au traitement du bois en badigeonnant (à l’aide d’un pinceau) votre meuble d’un produit pulvérisateur de type xylophène pour professionnel.   

Le rebouchage et la consolidation

Le traitement fait, place au rebouchage du meuble. Pour reboucher les trous et les petites fissures éventuelles, il vous faudra appliquer de la pâte à bois. Préférez les pâtes incolores ou teintées. Appliquez une noisette sur les trous et les fissures présents au moyen d’une spatule. Laissez reposer un bon moment puis poncez à l’aide d’un papier grain fin.   

Renforcez votre meuble en complétant les joints, les équerres et les clous manquants pour qu’il soit définitivement stable et puisse tenir le coup encore plus longtemps.

Mettre la peinture

Ici, vous avez le choix entre le vernis et la peinture. Une touche de teinte ne serait pas désagréable non plus. Cependant, privilégiez la peinture et faites-en des tonnes. Mettez-en deux voire trois couches s’il le faut. La raison : cela contribue à la résistance du meuble sur la durée et le rend encore plus attirant.

L’égrenage et la touche déco

Pour finir, il est important d’égrener le bois pour faire disparaître les bulles qui apparaissent à la première couche de peinture. Pour ce faire, poncez toujours la surface entre deux couches de peinture avec du papier abrasif. Vous constaterez avec joie que la couche suivante y adhérera mieux.

Une fois séché, vous pouvez personnaliser votre meuble avec les motifs qui vous conviennent : frises, motifs pochoir…

Partager :