Pourquoi choisir un contrat de construction maison individuelle ?

36
Partager :

Un projet immobilier réussi est élaboré selon les normes du bâtiment et doit être encadré par des mesures juridiques. En se lançant dans la construction de votre habitation, choisir un constructeur de maison individuelle vous permet de déléguer les tracasseries administratives et techniques de votre chantier. Le contrat qui régit ce partenariat est très important, car il regroupe toutes les garanties de votre engagement. 

Notre article a pour but de vous présenter de manière non exhaustive l’utilité de ce type de contrat. Une fois averti, vous prendrez les devants pour protéger la construction de votre maison individuelle. 

Lire également : Comment installer un spa gonflable Intex ?

Bénéficier d’une maison bien construite

Le contrat de construction maison individuelle (CCMI) s’établit entre le constructeur et l’acquéreur. Quels que soient les termes de ce contrat, il doit comporter trois mentions légales essentielles pour garantir la livraison de votre maison. Il s’agit de la garantie de parfait achèvement, la garantie de bon fonctionnement et l’assurance décennale.

Sur la base de ces obligations, vous êtes certain de bénéficier d’une maison bien construite et conforme à toute exigence en la matière. Tout dépend du choix du spécialiste de la construction de bien immobilier individuel. Si vous vous confiez à une entreprise qui a fait ses preuves dans le milieu, votre projet immobilier prendra vite forme.

A découvrir également : Quel est le coût de pose d'un volet roulant ?

Faire des projections financières

Avant de signer votre contrat, examinez les différents points et les avantages financiers à en tirer. Toutefois, le CCMI protège vos engagements. Le coût de la construction est connu d’avance et une fois qu’il a été fixé, il ne peut être revu. Cet avantage vous permet de vous organiser financièrement et d’estimer vos modalités de versement des différents acomptes. 

Si vous avez des préférences pour le choix des matériaux, le mieux est d’en discuter de vive voix et de le faire ensuite mentionné par écrit dans une clause. Le CCMI vous permettra de lever toute équivoque en cas de désaccord ou de non-respect des engagements.

Partager :