Comment arrêter de percevoir la CAF ?

16
Partager :

En termes de chômage (ou RSA) lorsque vous voyagez ou PVT, nous entendons tout et souvent tout ! Quels sont vos droits, vos obligations ? Il est temps de régler la situation !

Chômage, RSA, ai-je le droit ? Je dois expliquer mon voyage à l’étranger, tu crois ? Mais je pouvais toucher mes aides pendant mon PVT ? Vraiment ? Ils ne vont pas m’écrire, tu es sûr ? Et que dois-je faire s’ils m’invoquent ? Et quand je reviendrai ? Les sons des cloches sont divers et variés en termes de droits aux prestations sociales pendant un long voyage (PVT, WHV ou autour du monde)

A voir aussi : Qui avertir lors d'un changement d'adresse ?

Nous avons donc essayé de consolider vos droits et obligations réels à l’égard du Pôle Emploi et de la CAF. Le but de cet article est de vous guider vers les étapes les plus obligatoires ou raisonnables pour avoir une bonne réputation pour votre départ. et préparez votre déclaration autant que possible (si le retour est fait (un). Ne vous attendez pas à un guide des dix environnements pour tromper le système et recevoir un soutien social pendant votre voyage, ce n’est pas ça !

Ces conseils sont le résultat de notre propre expérience, des conseils de conseillers administratifs et du retour de plusieurs PVtistes recueillis dans des forums spécialisés. Ce guide ne vous empêche pas non plus d’apprendre des consultants que vous rencontrerez !

A découvrir également : Comment changer d'adresse à la mairie ?

Approches du chômage avant un voyage

Même si vous brisez immédiatement quelques illusions, nous commencerons par le début : il n’est pas possible, ou du moins illégalement, d’atteindre le chômage à l’étranger ou en PVT. Les allocations de chômage, ou Aid au retour à l’Emploi (ARE), vous assurent de rechercher activement un nouvel emploi ET de vivre en France. Il est également obligatoire Il est nécessaire d’informer Pôle Emploi de toute absence, elle dépasse 7 jours consécutifs. Vous comptez partir pour plus de 7 jours, n’est-ce pas ?

D’ autre part, si votre situation vous donne droit aux prestations de chômage, vous pouvez – et nous vous conseillons de le faire mille fois – geler tous vos droits pour les retrouver dès votre retour en France.

Gel des droits au chômage

1 — Inscription

Pré-inscrivez-vous auprès de Pôle Emploi via Internet ou téléphone au 3949. Pré-inscrivez-vous dès que possible, idéalement lelendemain de la distribution officielle de votre dernier contrat de travail. (Note : Il est obligatoire de s’inscrire auprès de Pôle emploi dans les 12 mois suivant la perte de votre dernier emploi. Sinon, vous perdrez tous vos droits)

À la fin de cette La pré-inscription vous fournira une sélection de dates pour un rendez-vous afin de valider votre dossier et vos droits auprès de Pôle Emploi . Ce premier rendez-vous est essentiel pour l’ouverture effective de vos droits, il est impératif d’y aller et ne pas oublier vos reçus !

Pour ce premier rendez-vous, vous aurez besoin de :

  • Une carte d’identité (carte d’identité , passeport, etc.)
  • ,

  • le (s) certificat (s) de travail de chacun de vos employeurs pour les 28 derniers mois (original),
  • une photocopie de votre carte de sécurité sociale,
  • un relevé bancaire
  • , un CV , pour le premier emploi que nous voulons vous trouver ce que vous ne voulez pas…

À la suite de cette entrevue, vous saurez si vous pouvez demander des prestations de chômage, leur montant et la durée de l’indemnité. Vous obtiendrez également par la poste un certificat officiel et votre carte de bénéficiaire.

2 — Gel des droits

Au moment de votre départ à l’étranger , vous avez la possibilité de geler vos droits au chômage. Il s’agit notamment du retrait de la liste des demandeurs d’emploi, sauf que vous conservez vos droits et allocations pour une période de 3 ans plus la durée de votre indemnisation . En fonction de votre période d’indemnisation (0 à 2 ans) , vous disposez de 3 à 5 ans pour réactiver vos droits sur Pôle Emploi . Ça devrait suffire, non ?

Pour geler vos droits, rien de plus facile, il suffit d’envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre agence Pôle Emploi, ce qui signifiera votre départ indéfiniment à l’étranger et votre désir de geler vos droits. Vous pouvez obtenir une lettre typique ici.

Envoyez l’équivalent de votre courrier à votre (s) conseiller (s) Pôle Emploi , il ne coûte rien et mieux deux fois qu’un avec « Paul ».

Vous recevrez donc vos allocations au plus tard à la date indiquée dans la présente lettre. Si vousrevenez tôt à votreretour (il y a 3 an la durée de vos allocations de rappel),vous n’avez qu’à vous inscrire comme demandeur d’emploi auprès de Pôle Emploi . Le solde de vos allocations vous sera alors versé à partir de cette date. Ça peut vraiment aider si on commence presque à partir de zéro, je te le promets !

Vous touchez vos allocations pendant PVT/WHV ?

Comme mentionné ci-dessus, il n’est pas légal de recevoir vos allocations pendant votre PVT. D’autre part, il est possible d’utiliser les 35 jours d’absence approuvés annuellement par les Assecs . Si vous avez un peu de préavis avant de partir, c’est une option pour apprendre. Cette possibilité n’est pas illégale, elle est même « vendue » par certains consultants en emploi lorsqu’on leur dit que nous allons à l’étranger.

Une fois cette période terminée, vous devez geler vos droits jusqu’à votre retour. Nous n’avons pas utilisé ce droit, mais après avoir chevauché les informations, la procédure correcte pour geler vos droits si vous êtes déjà à l’étranger est de cocher la case « NON » pour la question « Êtes-vous toujours à la recherche d’un emploi » si vous recherchez ces mises à niveau 35 jours d’absence pour le première fois . Pour cette raison, vous spécifiez « Autre ».

Pour les plus sceptiques, n’hésitez pas à demander à un de vos proches ou proches parents d’envoyer une lettre de gel à votre agence PE, en faisant attention aux dates !

Conseils et

  • Afin d’avoir le temps de récupérer tous les reçus et de fixer la date, vous devez prévoir au moins 2 à 3 semaines entre la fin du contrat de travail et votre départ en PVT/WHV.
  • Utilisez de préférence une pré-inscription par téléphone (au 3949), une personne de contact remplira l’intégralité de votre dossier et peut vous permettre de prendre un rendez-vous initial plus rapidement que l’inscription en ligne. Appelez-les même en dehors des heures de pointe, autour de 8 heures du matin, il est souvent efficace !
  • Si vous utilisez vos 35 jours de congé, gardez à l’esprit qu’ ils seront déduits de la totalité de votre période de rémunération (oui, ce n’est pas un cadeau !). Pensez donc à votre durée globale de chômage si cette aide vous est plus utile avant ou après votre PVT !
  • astuces

Foire aux questions (FAQ)

Je veux mon boulot avant d’aller à PVT/WHV. Dans quelles situations ai-je droit à des allocations de chômage ?

Pour avoir droit au chômage, vous ne devez pas avoir quitté votre travail volontairement. Il est également nécessaire de justifier au moins 610 heures de travail au cours des 28 derniers mois.

Quitter le travail avant un long voyage : droits, approches et conseils

Que se passe-t-il si je ne m’inscrivais pas avant de partir ?

Vous pouvez vous inscrire dans les 12 mois suivant la fin de votre contrat. Après cette date, tous vos droits sont perdus !

Que faire si je n’ai pas de droit au chômage, comme après une démission (illégal) ?

Nous vous recommandons de vous inscrire en tant que demandeur d’emploi, même si vous ne recevez pas d’allocation. La vôtre est déjà instruite, et vous n’avez pas besoin de répéter toutes les étapes de votre retour. Ces L’inscription vous permet également de qualifier vos derniers emplois , même si vous revenez après 12 mois de PVT ! De plus, votre situation et votre droit aux certificats peuvent être réévalués par une commission après 4 mois. L’attention doit cependant être justifiée pour avoir cherché un nouvel emploi pendant cette période, et cette réévaluation ne garantit pas l’accès aux droits. À l’heure actuelle, ces commissions ont également besoin d’un moment fou pour donner une opinion positive ou négative. Donc, ne comptez pas trop sur cette option avant de partir. La dernière option consiste à tenter d’obtenir une mission intérimaire ou une durée limitée d’au moins 4 mois après le retrait de votre CDI. C’ était mon cas sans avoir fait le calcul à l’avance, ce qui m’a permis d’avoir des droits avant le départ.

Procédures de RSA avant le voyage

Si vous êtes bénéficiaire de la RSA avant votre départ en PVT ou WHV, il n’est pas légal de continuer à gagner ce revenu de solidarité pendant votre séjour à l’étranger .

Pour être bénéficiaire de la RSA, vous devez remplir certaines conditions de revenu et d’âge, mais également être un résident « stable » de France (ce qui signifie que vous résidez en France Métropolitaine pendant au moins 9 mois de 12 mois) et justifier votre recherche d’emploi en France.

Le seul cas où vous pouvez encore bénéficier de la RSA est un voyage de moins de 3 mois sans travailler à l’étranger : des vacances comme celle-ci ! Si tel est votre objectif, oubliez immédiatement PVT et WHV (qui sont disponibles selon la loi du permis de travail) et orientez-nous vers les visas touristiques. Vous économisez du temps et de l’argent ! 😉

Obligations avant le départ pour les bénéficiaires de RSA

Avant de partir en PVT, vous devez aviser votre Caisse d’Allowances Familiales (CAF) de votre changement de situation, en ligne ou en soumettant ce formulaire .

À votre retour et à moins de trouver un emploi, vous pouvez vous inscrire en tant que demandeur d’emploi ou postuler à un RSA, selon la situation. Toutes les conditions et procédures peuvent être trouvées sur le site officiel de la fonction publique.

  • Comment arrêter de travailler et conserver vos droits de chômage aux
  • procédures administratives avant le départ en PvT

Partager :