Quel est le budget pour construire une maison ?

1. Quel est votre budget total ?

Commencez à dresser un inventaire de vos ressources : capitaux propres, biens que vous pourriez posséder et vendre, soutien financier aux parents, prêts hypothécaires… Cela vous donnera un montant maximum que vous pouvez dépenser pour votre refonte.

A voir aussi : Quels sont les comptes qui rapportent le plus ?

2. Combien coûte la maison en fonction du budget disponible ?

De ce budget total, soustrayez d’abord les dépenses inévitables :

A lire également : Comment calculer le rendement d'une éolienne ?

• le prix de la propriété, y compris les honoraires de notaire ( TVA) et les frais d’inscription. Comme les prix des terrains sont très élevés dans certaines régions du pays, choisissez bien votre emplacement et vérifiez vos ambitions pour garder assez d’argent pour la construction. • les montants nécessaires pour le raccordement aux impétrants (électricité, gaz, eau, égouts, télévision, Internet…). Cela peut être un • les honoraires de l’architecte, éventuellement de l’ingénieur, du coordonnateur de la sécurité et du rapporteur PEB. Si vous ne disposez pas d’informations plus détaillées, comptez plus ou moins 8 à 10% du prix de la maison ( TVA) pour ces frais de scolarité. • Gardez une petite partie du budget (au moins 5%) pour les événements imprévus pendant la construction.

Le montant restant est le montant que vous pouvez dépenser sur la maison elle-même. Divisez ce montant par 1,21 et vous recevrez le montant net hors TVA pour la maison.

3. Comment estimez vous la taille de la maison ?

Une maison de type moyen, basse énergie, pas de luxe dans l’équipement et sans équipement extérieur coûte aujourd’hui entre 1.000 et 1.250 euros sans TVA par mètre carré (cette fourche dépend de la conception, de la finition de surface, de la complexité ou pas Architecture…). Divisez donc votre budget net hors TVA de 1 000 ou 1 250 pour déterminer le nombre de mètres carrés que vous pouvez construire. Si vous construisez une maison de 70 m² sur deux niveaux (sans sous-sol) au sol, cela correspondra à un budget sans TVA de l’ordre de 140 000 à 175 000 euros. Ensuite, divisez le mètre carré par environ 1,15 pour enlever l’encombrement des murs, et vous obtiendrez la surface habitable nette que vous pouvez vous permettre. Notez qu’il sera très difficile de créer une maison de deux chambres de moins de 80 m² d’espace de vie net.

4. Comment réduire le budget global ?

Si votre budget explose ou si vous ne sortez pas sur vos surfaces, retirez d’abord ce qui n’est pas strictement nécessaire : avez-vous absolument besoin d’une cave, d’un garage, d’un dressing, d’une grande salle de bain… Évitez également les chambres perdues par Limiter les zones de circulation : hall, dégagement de nuit… Une autre piste, mettre à l’échelle vos meubles dans des locaux fictifs pour déterminer les zones minimales, mais garder assez d’espace libre pour circuler autour de la table, le lit… Limitez les zones de vitrage à l’extérieur des quartiers d’habitation et choisissez de grandes surfaces vitrées uniquement pour une variété de petites fenêtres. Réduisez le nombre et la taille des pièces d’ouverture, le châssis fixe est moins coûteux et coûte moins cher qu’un boîtier ouvert.

5. Quelles sont les maisons les moins chères ?

Les maisons de forme compacte (près du cube) fournissent un volume maximum de logements pour un minimum de surfaces extérieures (façades, toiture, dalles de sol). Mais ce sont précisément ces murs extérieurs qui sont chers, car ils doivent être isolés et finis avec des matériaux résistants aux intempéries. Une maison jumelée coûte moins cher qu’une maison avec 4 fronts, comme il est a des façades communes avec des maisons voisines. Cela permet d’économiser l’isolation et le revêtement de façade. Préférez des formes simples et évitez autant que possible le décrochage, la croissance, les volumes en porte-à-faux… qui coûtent beaucoup d’argent.